Première tartiflette

Le temps frais de ces derniers jours nous a sans doute guidés vers ce plat savoureux qui fit les beaux jours de nombreux restaurants de montagne où nous avons travaillés .

À défaut de reblochon ( encore qu’il soit possible d’en trouver facilement ) L’Empereur des chez Kayser est un excellent substitut. Il y en a d’autres, comme le Belle de Jersey, que j’avais découvert lors d’une saison à L’ Anse St Jean, au Saguenay.

 

Souvenirs de saisons dans les Alpes

Publicités

Du vin chez les Capucins

Petite incursion dans la cuisine du Monastère des Capucins …

Affaire à suivre …

Tarte aux pommes

Il y a quelques années, cette tarte était une spécialité d’un restaurant où nous avons travaillé.  Ce qui fait sa particularité, c’est la pré-cuisson des pommes.

Une variante consiste à couvrir les pommes d’une pâte à crumble.

Les pommes cubes sont poêlées avec un peu de beurre, de cassonade et de cannelle. J’ai utilisé de la Cortland, ma préférée.

Il faut débarrasser les pommes de l’excédent de liquide.

La migaine ( le flan ) est un simple mélange de crème et d’oeufs. ( ici 5 oeufs ) .

Cuire 15 minutes à 500° F puis 15 minutes à 450° F. Il faut que la pâte soit bien dorée. Si la cuisson doit se prolonger, baisser la température à  350° F.

Quand la tarte a tiédi, la retourner sur une voilette, puis à nouveau sur un plat de service.

Les Fistons

Petit resto de quartier

fistons (1)
Notre belle plaza Limoilou

Dimanche nous avons profité d’une belle journée ensoleillée pour aller bruncher dans notre petit restaurant de quartier. Situé juste en face de la plaza Limoilou et à 1 minute de chez nous, c’est une adresse qui propose un bon rapport qualité/prix.

Midi et soir, service aimable …

 

Et ce mercredi, j’ai remis ça en solo. Le mercredi Les Fistons proposent une formule   Tartare et son verre de vin à 19 $. Je me suis installé tranquillement au bar où j’ai été   servi très rapidement. Un tartare de boeuf bien relevé, de bonnes frites et une petite   salade.

 

fistons (6)

 

LES FISTONS

601, 3e avenue Québec, G1L 2W5

(418) 977-9239

Formation Soudure

La Maison des métiers d’art de Québec

Propose des formations ouvertes, le soir, au grand public. Initialement je souhaitais suivre le cycle FORGE. Malheureusement les 6 places disponibles se sont envolées en quelques minutes. J’ai raté mon coup 😦 . Ce sera pour la prochaine session. J’espère.

En attendant, j’ai opté pour le cycle SOUDURE .  Parce que, comme le dit un forgeron de ma connaissance. :

Très important pour un forgeron de savoir bien souder !!!

Je trouve passionnant de quitter une fois par semaine, pour quelques heures, mon travail de cuisinier, pour découvrir un nouveau métier et de nouvelles techniques.

Nous sommes une belle gang et nous avons un professeur passionnant.

À suivre …

Le dernier barbecue ?

Lors de notre dernier barbecue , il y a une semaine , il avait fallu bien nous couvrir à cause d’une température très fraîche. Ce dimanche, on se serait cru en plein été. Mais je me demande bien si nous aurons encore une aussi belle occasion de souper dehors.

Sur le grill, poulet shawarma, bacon, saucisses oignons et canneberges, merguez, palette de porc et pommes de terre à l’étouffé. Et une bonne tarte aux pommes pour terminer.

Sans parler de multiples boissons … 😉

Merci les amis !

 

Épluchette de blé d’inde

Nous recevions ce dimanche, sur notre galerie, nos amis proches, notre famille reconstituée de Québec. C’est le temps des épluchettes et nous ne voulions pas faillir à la tradition. Malgré le froid – je disposais de suffisamment de chemises carottées pour nos frileuses – nous avons passé un bien bon moment …

Rififi chez Sushi Nicky

Souper chez Sushi Nicky « rénové »

En effet, le restaurant a fermé ses portes pendant plusieurs mois pour opérer une transformation majeure. Agrandissement et installation d’une « rivière à sushis  » ! Une attraction qui risque fort de plaire à beaucoup. J’étais venu une seule fois chez Sushi Nicky « ancienne formule ». C’était il y a déjà 6 ans …

Bien sûr nous aurions aimé tester la « rivière à Sushi « , mais à 4, pas idéal pour avoir une conversation. Remarquez, la salle était tellement bruyante que même à une table, il n’était pas facile de s’entendre. À la plaisanterie je disais qu’il faudrait venir, soit en tout début de service, soit 15 minutes avant la fermeture pour profiter d’un environnement plus paisible …

Le service a été relativement rapide. Nous avons tous choisi nos plats à la carte, excepté David qui a opté pour la formule « choix à volonté » à 36$. Je dois reconnaître que tout était excellent – je ne suis pas non plus un grand spécialiste du poisson cru –  NÉANMOINS, j’ai trouvé mon plat découverte ( La trilogie de tataki à 18$ ) plutôt extrêmement léger. Un bol de riz et quelques légumes auraient été parfaits pour le compléter. Quitte à payer quelques dollars de plus .

Nous nous en sortons à 2 pour 82$ – dont 25 $ de boissons – (hors tip). Après coup, l’option « choix à volonté » pourrait sembler un meilleur choix.

Reviendrons nous essayer la fameuse « rivière à sushi »?

Le restaurant Nicky Sushi 

311 Chemin de la Canardière

Québec, QC G1L 2V1

 

Gâteau de savoie

Gâteau de savoie à l’orange

Ingrédients pour un grand moule cerclé (voir photo)
9 œufs
150g de farine ( ou de la farine sans gluten )
30g de maïzena ( pour un sans gluten 180g de maïzena )
330g de sucre
1/4 de tasse d’eau de fleur d’oranger
180g d’amandes effilées
250g de marmelade d’orange
Sucre glace

Déroulement de la recette
Séparer blancs et jaunes
Blanchir longuement les jaunes avec 3/4 du sucre. L’appareil doit faire le ruban. Ajouter l’eau de fleur d’oranger.
Monter les blancs en neige ferme en serrant avec le 1/4 restant de sucre.
Ajouter farine/maïzena dans les jaunes
incorporer les blancs.
Placer dans un moule beurré et cuire 1 heure à 350°F Vérifier la cuisson avec la lame d’un couteau qui doit ressortir sèche.
Mon gâteau a débordé. 1/3 de pâte en trop. Mais pas d’affolement, j’ai retiré l’excédent.et la cuisson s’est poursuivi  le temps nécessaire.
Démouler et laisser refroidir
Couper le gâteau en deux ou trois disques.
Compte tenu de ma cuisson incertaine je me suis contenté de couper le gâteau en 2. 
Garnir de marmelade d’orange
Je n’avais pas assez de marmelade, j’ai ajouté de la confiture de fraises.
Saupoudrer de sucre glace
Garnir d’amandes grillées caramélisées.

Comme je n’avais pas d’amandes effilées, je me suis adapté. Il me restait de la ganache pour masquer mon gâteau et j’ai fait une façon de nougatine.

 

Pouding pommes -canneberges à l’érable

Pouding aux pommes et canneberges à l’érable

Les ingrédients :

  • 1 litre de pommes émincées
  • 175 ml de sirop d’érable ( 3/4 tasse)
  • 25 ml de beurre mou
  • 60 ml de sucre (1/4 tasse)
  • canneberges (1 tasse)
  • 2 œufs
  • 250 ml (1 tasse) de farine
  • 5 ml (1cc) de levure
  • 2 ml (1/2 cc) de sel
  • lait QSP pour rendre l’appareil souple

La recette :

  1. Poêler les pommes avec le sirop d’érable, ajouter les canneberges et laisser caraméliser légèrement. Placer les pommes dans le plat de cuisson.
  2. Battre ensemble beurre, sucre et œufs
  3. Ajouter le mélange farine – levure – sel
  4. Ajouter le lait
  5. Recouvrir les pommes de cet appareil.
  6. Cuire 30/45 minutes à 350 F (Quand la pâte est dorée c’est cuit)

Joyeux anniversaire Nathanaël

Notre Tiloup fêtait aujourd’hui son premier anniversaire.

C’est fou la place que ce petit bonhomme prend désormais dans nos vies.

Brunch aux « Colocs »

Les « Colocs »

Petit café-restaurant au coin de la 3ème avenue et de la 4ème rue, les « Colocs » font partie des nombreuses petites adresses bien sympathiques du quartier Limoilou où il est possible de se restaurer à petit prix. Bon d’accord, on est loin des assiettes brunch que proposent de nombreux restaurants plus huppés, mais comme je me plais à le dire,  » ça fait la job « . En plus c’est à un pâté de maison de chez nous et le personnel est bien sympathique. Et si vous avez la chance de vous trouver une place en terrasse et à l’ombre.